Aïkido : Stage des 9 et 10 mars

65 sportifs ont participé

Ce stage national d'aïkido de samedi et dimanche derniers a connu un réel succès avec de nombreux participants


 Les stagiaires du dimanche entourant Me Heymann (1er rang, 3e à droite). (PHOTO G. C.)


Organisé par l'US arts martiaux d'Arsac sous le patronage de la Ligue d'Aquitaine et de l'AKABA (Académie de katana, d'aïkido et de budo avec armes), ce stage national annuel avait pour cadre la salle omnisports de Panchon et ses 240 m² de tatami. Un plateau d'une réelle beauté qui a permis à 65 sportifs venus de toute la France de réaliser un travail de qualité pendant les deux jours de ce dernier week-end.

Encadrement de haut niveau

Ce stage était placé sous la direction d'Alfred Heymann, 7e dan d'aïkido de la Deutscher Aïkido Bund. Le technicien d'outre-Rhin était assisté de Michel Martin (Pessac), 7e dan et membre de la Ligue d'Aquitaine alors que Me Jean-Pierre Demay, 8e dan, responsable technique national et un des organisateurs arsacais, upervisait le bon travail et le déroulement fort satisfaisant de ce rassemblement.

Un programme adapté

Au chapitre des actions techniques réalisées tout au long de ces deux journées, le travail à main nue et le travail au bâton ont pris une part prédominante dans les activités des stagiaires. Des activités toujours dans la recherche de l'harmonie et de l'efficacité basées sur les mouvements giratoires provoquant le déséquilibre du partenaire (qui n'est pas « adversaire »). Ainsi, cet art martial de défense qu'est l'aïkido a pu également et durant ces longues séquences de travail et d'échanges dans un climat serein, entretenir et démontrer ces belles valeurs humaines que sont la non-violence dans la tolérance et l'acceptation de l'autre. Un bel exemple à développer…

Soulignons que les organisateurs avaient prévu les repas de la mi-journée pris en commun à l'auberge d'Arsac où tous ces sportifs ont pu continuer à échanger en dehors des tatamis. Une précieuse et appréciée initiative qui a satisfait l'ensemble des participants heureux d'avoir pleinement vécu leur séjour arsacais.

 

(Article et photo de George Césaire, paru dans le journal Sud-Ouest du 13/03/2013)

13/03/2013